Devenir infopreneur : Arnaque ou bon plan ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Sommaire

L’infoprenariat est-il une mode de vie ou un véritable engouement pour tenter ses chances de gagner sa vie sur Internet ? Beaucoup de personnes se posent cette question en raison de la conjoncture actuelle, à savoir : le fait d’avoir des doutes sur son avenir professionnel. En effet, certains ont peur de ne pas avoir de recours en cas de perte d’emploi tandis que d’autres souhaitent vraiment avoir plus de liberté, de souplesse et d’autonomie.

Dans tous les cas, le marché de l’emploi n’est plus satisfaisant que ce soit en termes de revenus qu’en termes d’épanouissement professionnel. Alors, vous vous demandez certainement :

  • devenir infopreneur est-il sans risque ?
  • Est-ce une opportunité à saisir ?
  • Est-ce qu’on peut vivre de ce business en ligne ?
  • Si oui, comment procéder pour réussir ?

Dans cet article, découvrez pourquoi le fait de devenir infopreneur est un véritable bon plan et comment réussir ce projet !

L’infoprenariat, c’est quoi ?

Avant toute chose, il me semble important de définir ce que c’est exactement l’infoprenariat. En fait, c’est un sous-domaine de la blogosphère (j’utilise ce terme seulement pour le référencement, mais j’ai l’habitude d’utiliser le blogging). Pour rappel, ce dernier est tout ce qui concerne des activités lucratives ou non sur Internet (e-commerce, blog, affiliation, webmarketing, etc.)

Ainsi, l’on peut définir l’infoprenariat comme une forme d’entreprenariat qui utilise Internet dans le but de vendre des formations en ligne et donc de vendre ses connaissances. Les formats à utiliser sont nombreux : formation vidéo, e-book, PDF, application, DVD et bien d’autres produits dématérialisés.

Pourquoi devenir infopreneur aujourd’hui ?

# Pour devenir libre

La première raison qui motive beaucoup de personnes à devenir infopreneur aujourd’hui réside dans le fait qu’il offre une grande liberté. Toutefois, la liberté n’est qu’à un pas de la solitude. Cette dernière risque de grignoter votre volonté à vous lancer dans une telle aventure.

D’ailleurs, c’est pourquoi certains débutants en infoprenariat ou en création d’un blog (outil indispensable pour travailler sur internet) abandonnent leur business en ligne après quelques mois d’activité. Cependant, ne vous inquiétez pas ! C’est tout comme le risque de la création d’une entreprise physique : il faut juste se préparer.

# Pour partager sa passion

Personnellement, quand on me demande pourquoi je propose de la formation en ligne, je réponds tout simplement que c’est une passion. Et effectivement, il n’est pas du tout nécessaire d’être un expert dans un domaine.

D’ailleurs, si vous posez également la question à d’autres infopreneurs, ce sera toujours la même réponse. Ils ne vous parleront pas prioritairement de leur gain, mais du plaisir qu’ils éprouvent en transmettant leur savoir au service des autres personnes.

Il est donc essentiel que vous déterminiez ce qui pourrait vous motiver et ce qui vous tient à cœur pour éviter la monotonie et la lassitude au fil du temps. Ce qui risque de vous faire abandonner le projet.

# Pour faire des économies

Contrairement à la création d’une entreprise physique, l’infoprenariat n’exige qu’un faible coût d’investissement de départ. À condition que vous choisissiez bien votre statut, vous pouvez gagner beaucoup d’argent sur Internet en ayant peu de charges à payer.

De plus, il est possible de démarrer avec un ordinateur et une connexion internet. Le reste dépend du format que vous allez choisir (formation vidéo, e-book, DVD, etc.) Tout ça pour vous dire que l’infoprenariat est facile à mettre en œuvre. Encore faut-il bien se préparer !

Comment devenir infopreneur à succès ?

Avant de répondre à cette question, j’aimerais noter que vous devrez passer du temps au début de votre activité. Et dans ce domaine, le temps, c’est de l’argent ! Il n’y a pas de réussite sans travail acharné et engagé.

Certes, il est possible de passer seulement quelques heures par jour devant votre ordinateur. Toutefois, vous allez vite constater qu’il vous faut investir son argent et son temps pour passer au niveau supérieur.

En effet, il faut passer du temps pour générer du trafic sur son blog, pour créer la confiance, pour faire de la publicité afin d’obtenir des prospects, pour faire valoir votre autorité dans votre thématique… Devenir infopreneur ne s’improvise pas. Il faut l’apprendre !

En passant, je vous propose de jeter un œil sur mon offre de formation : « devenez un infopreneur à succès en 45 jours ». Vous allez découvrir en détail toutes les stratégies pour réussir dans l’infoprenariat. Mais pour vous donner quelques idées, voici comment devenir infopreneur libre aujourd’hui !

1 – Faire une étude de marché

La première chose à faire pour devenir infopreneur, c’est de trouver dans quel domaine vos chances de devenir une autorité sont élevées. Par exemple, lorsqu’on parle de formation en investissement immobilier, qui ne sait pas la réputation d’Olivier Seban en France ?

Donc, une étude de marché doit être effectuée préalablement sur les recherches de mots-clés sur les moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo), sur le nombre de recherches sur Internet et sur le panier moyen des prospects. Par exemple, s’il y a environ 10 000 recherches par mois sur le domaine dans lequel vous souhaitez proposer de la formation en ligne, c’est un bon signe.

2 – Avoir une passion

Outre le côté « rentabilité », il faut également prendre en compte un autre facteur très important : la passion. Je ne cesse de vous le rappeler : pour devenir infopreneur, il n’est pas nécessaire d’être un super expert dans votre domaine de prédilection.

Toutefois, vous devrez savoir répondre aux questions de vos clients. Aussi, une passion veut dire que vous devrez avoir au moins agi plusieurs fois dans le domaine dans lequel vous souhaitez devenir infopreneur.

Par exemple, si vous souhaitez devenir coach en musculation et fitness alors que vous n’avez même pas encore perdu un kilo en trop, vous risquerez d’être considéré comme un charlatan aux yeux des prospects. Encore une fois, devenir infopreneur, c’est vendre ses connaissances !

3 – Proposer plusieurs formations à la fois

L’erreur fatale pour la majorité des débutants réside dans le fait qu’ils ont choisi un seul domaine d’activité. Cependant, il est judicieux de proposer au moins 3 formations en ligne pour commencer ce business en ligne.

Pourquoi ? Parce que cela réduit les risques de perdre et d’abandonner rapidement ce projet blogging. De plus, cela vous permet d’avoir une idée sur le domaine le plus rentable. Donc, une fois que vous avez fait votre étude de marché, vous devrez proposer plusieurs formations.

Si vous avez du mal à trouver des idées de formation en ligne, je vous invite à découvrir ma formation sur comment « créer 4 produits d’information en 30 jours et devenir libre ». Encore une fois, il faut trouver un bon compromis entre « la passion » et « la rentabilité ».

4- Proposer les formations sur des plateformes

On me pose souvent cette question : « faut-il créer un blog pour devenir infopreneur ? » Alors, ma réponse est « oui » et « non ». Avoir un site internet permet d’augmenter rapidement votre retour sur investissement à condition que vous l’ayez déjà créé bien avant votre projet infoprenariat. Par contre, si vous débutez en infoprenariat, l’idéal est de proposer vos formations sur des plateformes.

# Plus précisément, dans quelles circonstances faut-il opter pour les plateformes ?

Si vous avez déjà un site web en relation avec votre domaine de prédilection et avec un bon trafic ciblé, si vous êtes déjà présent partout sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) et sur les médias sociaux comme YouTube, les chances sont plus importantes pour partager du contenu blog gratuit et pour convertir vos prospects en clients. Dans ce cas, vous l’offrez à une audience plus large et sans limites de frontière.

Toutefois, si vous partez de zéro, il est tout de suite recommandé de vous inscrire d’abord sur des sites comme Alfange Academy, ClickFunnels, Clickbank ou encore LearnyBox. Ainsi, vous ne risquez pas de devoir attendre des mois, voire des années avant d’effectuer des ventes.

En effet, vous perdez des mois sans gagner de l’argent sur internet, si vous allez encore créer un blog avant de vendre vos formations en ligne. Et pour cause, il faut encore penser au référencement naturel ou payant, aux sources de trafic, aux promotions de votre blog et bien d’autres encore. Ce qui risque de vous faire abandonner rapidement votre projet blogging, notamment l’infoprenariat.

# Quelle est la meilleure plateforme pour vendre ses formations ?

Maintenant, vous allez certainement me poser cette question : « quelle serait la meilleure plateforme pour vendre mes formations en ligne ? » Eh bien, c’est une bonne question, parce que lorsqu’on parle d’infoprenariat, on entend tout et n’importe quoi. Ce qui rend le travail plus difficile. Par où commencer et sur quelle plateforme proposer ses formations en ligne ?

  • Les outils marketing tout-en-un

Pour faire votre choix, il faut savoir qu’il existe deux sortes de sites : les outils marketing « tout-en-un » et les places de marché des formations en ligne. En effet, ClickFunnels (site américain) et LearnyBox (site français) sont des outils marketing tout-en-un qui proposent des fonctionnalités très complètes.

Par exemple, il existe de nombreux tunnels de vente et des templates personnalisables et prêts à l’emploi. Vous pouvez également mettre en vente vos formations en ligne, créer des liens d’affiliés, ajouter un système de paiement, etc.

J’aimerais également mentionner la plateforme Systeme.io qui est le dernier-né en matière d’outils marketing tout-en-un. Arrivée en 2017, cette plateforme propose également l’automatisation de votre marketing (envoi d’emails, gestion de paiement, création de programme d’affiliation, vente de formation en ligne, etc.

  • Les places de marché des formations en ligne

Il me semble important de souligner que les places de marché ne sont pas vraiment intéressantes lorsqu’on débute dans l’infoprenariat. Toutefois, si vous êtes de niveau intermédiaire ou supérieur, c’est-à-dire, si vous arrivez déjà à gagner de l’argent sur Internet grâce à vos formations en ligne, c’est conseillé pour booster vos ventes. Comme exemple de place de marché des formations en ligne, je peux mentionner spécialement « ClickBank ».

  • Choisir AlfangeAcademy pour commencer

Que ce soit Clickfunnels, LearnyBox ou encore ClickBank, ces plateformes proposent toutes des formules payantes. En effet, certaines formules peuvent être limitées au nombre de création de tunnels de vente ou au nombre de visiteurs sur votre site internet. D’autres formules haut de gamme sont proposées pour avoir accès à l’ensemble des fonctionnalités disponibles.

Ainsi, je vous invite à jeter un œil sur l’offre d’AlfangeAcademy. À ses débuts, cette plateforme a été conçue pour être une place de marché des formations en ligne, mais au fil du temps, elle revendique d’être un outil marketing tout-en-un en proposant de nouvelles fonctionnalités.

L’avantage d’AlfangeAcademy réside dans le fait qu’aujourd’hui, elle est plus complète que ClickFunnels et Clickbank réunis ! D’autant plus que cette plateforme est gratuite. Vous ne payez aucun abonnement mensuel, mais elle prend juste une commission pour chaque vente effectuée. Ce qui limite les risques de perte.

4 – Bien choisir son statut juridique

Bien que le métier d’un infopreneur est souvent assimilé à celui d’un blogueur, il faut noter que l’infoprenariat est un vrai métier où l’on peut gagner de l’argent, voire même gagner sa vie ! Ainsi, il faut être dans la légalité et donc choisir un statut d’entrepreneur.

La question est donc de savoir comment le choisir. Pour répondre à cette question, je vous propose d’estimer vos gains mensuels en étant clair et sincère avec vous-même. Et pour cause, certains statuts comme la micro-entreprise exigent un seuil de Chiffre d’affaires à ne pas dépasser. Si vous pensez que vous pouvez gagner plus, il faut choisir d’autre statut.

Personnellement, je vous propose de choisir le statut de micro-entreprise dès lors que vous avez effectué votre première vente sur une plateforme. Et pour cause, vous n’avez pas de charges fixes et il est quasiment impossible de dépasser le seuil imposé par la fiscalité au début de votre activité en ligne.

Encore une fois, je vous le rappelle : au départ, c’est le statut recommandé, mais au fur et à mesure du développement de votre activité, vous pouvez choisir d’autre statut comme une société ou une entreprise individuelle.

Conclusion

Pour terminer, devenir infopreneur est un véritable bon plan si l’on vit de sa passion et que l’on se prépare bien pour cette belle aventure. C’est pourquoi j’invite toujours mes lecteurs à découvrir ma formation sur « la création des produits d’information en 30 jours ».