Freelances : Attention à cette arnaque sur Malt.fr et Facebook

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Si vous êtes codeur, graphiste, rédacteur ou encore traducteur, une arnaque sur Malt et sur Facebook peut vous coûter très cher. Explication.
Sommaire

Depuis quelques mois, une arnaque sur Malt, Facebook et LinkedIn touche des développeurs, des web designers, des graphistes ou encore des rédacteurs web. Dans cet article, je vais vous expliquer comment fonctionne cette arnaque. Et surtout, comment l’éviter !

Quand on est freelance, utiliser une plateforme pour travailleurs indépendants permet de se sécuriser en étant sûr d’être payé. On en a d’ailleurs parlé dans un précédent article sur les avantages d’utiliser une plateforme pour freelances. J’y expliquais qu’une plateforme est un tiers de confiance qui protège à la fois le client, mais aussi le freelance. C’est notamment pour cette raison qu’il ne faut jamais sortir du site pour faire la transaction en dehors. Même si un client le demande.

Comment se passe cette arnaque sur Malt et sur les groupes Facebook ?

La technique de ces fraudeurs est assez habile. C’est pour ça que beaucoup de freelances se sont fait avoir. Parce que si on ne connaît pas la méthode, on peut se faire avoir sans être quelqu’un de naïf. Voici comment se passe cette arnaque au devis.

Étape 1 – Une personne vous contacte

Imaginez, vous êtes développeur et vous recevez une notification de Malt. Une personne vous contacte pour une prestation de service. Vous lui envoyez alors un devis en lui demandant un acompte de 20 ou 30% comme vous demandez toujours.

Étape 2 – Votre client se trompe dans le montant de l’acompte

Mince ! La personne vous envoie un message pour vous dire qu’elle s’est trompé dans le montant. Au lieu de vous envoyer 200€ d’acompte, elle vous a envoyé 2 000€. Une faute de frappe qui arrive à tout le monde n’est-ce pas ?

Étape 3 – Le client vous demande de lui rembourser la différence

De vous même, ou parce que le client vous le demande, vous allez rembourser les 1 800€ que vous avez perçu en trop. Sauf que les 1 800€ que vous allez lui envoyer sont bien réel, mais les 2 000€ qu’il vous avait soit-disant envoyé par chèque ou par virement sont rejeté.

En réalité, le virement ou le chèque sont sans provision. Donc vous remboursez une somme alors que vous n’avez rien reçu. Mais comme vous faites confiance à ce client, vous n’attendez pas de recevoir la somme. D’ailleurs, on verra que même si vous avez reçu la somme, vous devez faire très attention !

Pourquoi Malt est plus touchée que d’autres plateformes ?

Sur les réseaux sociaux, c’est assez facile à comprendre. Il n’y a pas de système de devis intégré. Donc c’est assez logique que le prospect vous envoie un acompte par virement, chèque ou PayPal. Mais sur Malt.fr, il y a un système de devis et de paiement.

Alors pourquoi Malt est plus touché que ComeUp ou BeFreelancr ? En fait, sur Malt, il n’y a pas de principe de services. Les freelances fixent un TJM (Taux Journalier Moyen), mais pour chaque client, le freelance va faire un devis.

Sur BeFreelancr, ComeUp ou Fiverr, c’est différent. Le freelance a des services que le client commande directement. En cas de besoin, le freelance peut ajouter une option pour s’adapter aux besoins du client.

Comment éviter cette escroquerie au devis quand on est freelance ?

Il y a plusieurs méthodes pour éviter cette arnaque. Que vous soyez auto-entrepreneur, en EIRL, en société ou en portage salarial, regardez bien ces techniques pour éviter de vous faire escroquer.

Technique 1 – S’inscrire sur des plateformes

La meilleure technique pour ne pas vivre ce genre de mésaventure, c’est de s’inscrire sur une plateforme de freelance, et d’y rester toute la durée de la commande. Parce que si vous êtes sur Malt, BeFreelancr ou ComeUp, du début à la fin de la commande, la personne passera commande et ne pourra pas « payer plus que prévu ». Ou alors ça se réglera entre la plateforme et le client. Mais vous ne risquerez rien.

D’ailleurs, si une personne vous demande de payer en dehors de la plateforme, refusez. Certes les plateformes prennent des commissions, mais elles sécurisent les deux parties. Si un client ne veut pas payer sur la plateforme pour être protégé, c’est louche !

Technique 2 – Patienter en cas d’erreur dans le paiement (erreur de montant)

Si vous voulez quand même vendre sans utiliser les plateformes et que vous aimez vivre dangereusement, voici un conseil : Patientez toujours lorsque vous recevez un acompte. D’abord pour ne pas commencer le travail sans rien avoir reçu. Ce serait bête d’avoir travaillé pour rien si c’était un faux paiement.

Mais surtout ne jamais faire de remboursement sans avoir reçu quoi que ce soit de la part du client. Parce qu’en effet, une erreur peut arriver. Mais dans ce cas :

  • Attendez de recevoir le paiement
  • Proposez à votre client de lui rembourser la différence à la fin de la commande (s’il reste une différence)

Pour reprendre notre exemple, si le montant est de 1900€ et que le client vous a envoyé par erreur 2000€, proposez lui de lui rembourser les 100€ lorsque votre commande sera finie. S’il refuse, ça peut être le signe qu’il s’agit d’une arnaque.

Technique 3 – Être très prudent avec les paiements PayPal

Attention avec les paiements PayPal, même si vous avez reçu l’argent. En effet, il est possible que la personne vous envoie un paiement avec garantie (avec frais). Et de son côté, il va vous demander d’envoyer un paiement entre proche.

Du coup, vous ne pourrez pas demander le remboursement, mais lui oui. Et comme c’est un paiement PayPal direct (pas via un site), vous aurez du mal à prouver que vous avez réellement fait la prestation de service dont il parle. Puisque le paiement n’est pas rattaché à une commande.

Un exemple d’arnaque sur Malt ou sur Facebook ?

Voici le début d’un exemple de mail que vous pouvez recevoir.

  • Email frauduleux : hardouin_barteaux@outlook.fr
  • Pseudonyme : Hardouin Barteaux

Bonjour, Je suis un maître praticien en hypnose Ericksonienne Hypnotiic, je recherche un infographiste pour la création de mon logo. Mon logo doit donc refléter mon travail, la rapidité et l’efficacité des interventions dans l’accompagnement du changement, qui permet d’atteindre des résultats allant du traitement d’un symptôme à la construction d’une identité solide. C’est aussi une stratégie non médicamenteuse dans la prise en charge du stress et de la douleur des patients.

Arnaque dénoncée sur le site Signal Arnaques (voir la suite)

PS : Sachez que le contenu de l’e-mail peut être différent. Tout comme le nom et l’adresse e-mail de la personne. Mais le procédé doit vous alerter.

J’espère que cet article pourra aider le plus grand nombre à éviter cette arnaque sur Malt ou sur les réseaux sociaux. Mais également sur les autres plateformes de missions freelance. Soyez prudent, et si vous utilisez une plateforme, n’en sortez pas pour la commande !