Quel statut pour faire du business sur Internet ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Sommaire

Vous voulez démarrer une activité en ligne, mais vous ne savez pas quel statut juridique choisir ? Vous vous sentez un peu perdu parmi les différents choix comme le statut légal d’auto-entrepreneur, l’entreprise individuelle la SASU, la SARL ou encore la SA ? Vous avez peur de regretter votre choix plus tard car le statut choisi n’est pas adapté à votre business sur Internet ? Pas de soucis ! Je vais vous aider. Et si jamais, à la fin de cet article, vous avez encore du mal à choisir votre statut juridique, n’hésitez surtout pas à me poser votre question dans les commentaires. Je serai ravi de vous répondre dans les plus brefs délais possibles ! Dans tous les cas, découvrons ensemble quel statut pour faire du business sur Internet !

Faut-il se déclarer pour faire du business en ligne ?

C’est une question tout à fait légitime de la part d’un débutant qui souhaite mener un business sur Internet. Alors, est-ce obligatoire de déclarer son activité en ligne ? Eh bien, la réponse est « oui ». Vous devrez impérativement être déclaré quelle que soit la nature de votre activité.

Qu’il s’agisse d’une activité e-commerce, du dropshipping, de l’infoprenariat, du MLM, du blogging, de l’affiliation, de la prestation de service, du coaching ou autre encore, vous devrez déclarer votre activité. Sinon, vous faites du travail dissimulé.

Un travail dissimulé, c’est tout simplement un travail au noir, une activité qui génère des revenus sans être déclarée. Or, c’est illégal ! Dès lors que vous effectuez une vente, il va y avoir une facture et un paiement et cette activité est sensée être déclarée.

Quand faut-il déclarer son activité sur Internet ?

Certains d’entre vous m’ont également posé la question suivante : « quand faut-il déclarer son business en ligne ? ». Alors, je vous conseille de le faire pendant le processus de création d’entreprise.

Certaines personnes peuvent vous dire que l’on peut attendre la réalisation d’une ou de plusieurs ventes avant de suivre les démarches obligatoires. Personnellement, je suis contre cette idée, car en cas de contrôle fiscal, vous allez avoir de gros problème.

Et oubliez l’idée de penser que l’administration fiscale sera tolérante. Rien ne prouve au fisc que vous avez eu l’intention de déclarer le chiffre d’affaires que vous allez prochainement réaliser à la suite de ces premières ventes. Donc, vous faites toujours partie des « fraudeurs ».

Autre point important : si jamais vous avez omis de ne pas souscrire à une assurance responsabilité civile professionnel alors qu’un accident survient à cause du produit que vous avez vendu, croyez-moi, vous n’allez pas pouvoir vous en sortir facilement ! Donc, il faut déclarer toute activité sur Internet quelle que soit sa nature !

Les critères de choix d’un statut juridique pour un business en ligne

Avant de répondre à la question « quel statut choisir pour faire du business sur Internet », il me semble important d’exposer une liste non exhaustive des critères de choix dont vous pouvez tenir compte. Ainsi, posez-vous les bonnes questions !

Prévoyez-vous de vous lancer seul ou à plusieurs ?

C’est le premier critère que vous devrez tenir compte lors de votre choix de statut juridique. Si vous prévoyez de vous lancer seul, il est conseillé d’orienter votre choix vers l’auto-entrepreneur ou l’entreprise individuelle. Par contre si vous prévoyez d’avoir un ou plusieurs associés, il faut vous diriger vers une société comme la SARL ou la SAS.

Est-ce que votre activité va engendrer beaucoup de frais ?

C’est également un point important à ne pas négliger lors de votre choix de statut pour faire du business sur Internet. Il faut savoir que le statut d’auto-entrepreneur ne vous permet de déduire les frais liés à votre activité. Dans ce cas, c’est avantageux au cas où votre activité ne nécessite que peu d’investissements.

Par contre, si vous devrez acheter beaucoup de matériels, louer un local, faire un prêt bancaire…bref, si vous avez des charges fixes très élevés, il vaut mieux opter pour un statut juridique dans lequel vous pouvez les déduire de vos charges. C’est le cas de tous les statuts à part la micro-entreprise.

Voulez-vous protéger votre patrimoine personnel ?

Dès le départ, vous devrez évaluer le risque encourus par votre patrimoine personnel. Loin de moi l’idée de vous souhaiter une faillite, mais si jamais ce sera le cas et que vous avez choisi un statut dans lequel vos patrimoines personnels et professionnels sont confondus, vos créanciers ont le droit de les saisir.

Bien évidemment, le statut d’auto-entreprise fait partie de ces statuts où vous allez devoir engager votre patrimoine personnel. Toutefois, il est toujours intéressant de faire une déclaration d’insaisissabilité ou, sinon, d’opter pour une société.

Votre projet concerne t-il un business to business (B2B) ?

Si vous prévoyez de cibler des professionnels comme clientèle, il est peut être intéressant de choisir d’autres statuts que l’auto-entrepreneur. Et pour cause, dans ce dernier, vous ne pouvez pas facturer, ni récupérer la TVA. Si vous ciblez des particuliers, cela ne pose aucun problème, parce que pour eux, il n’y a aucune différence.

Toutefois, il convient de noter que si vous allez également acheter de nombreux matériels et équipements au moment de votre démarrage d’activité, il peut être intéressant de récupérer la TVA et donc de choisir des statuts à part la micro-entreprise.

Quel statut choisir pour faire du business sur Internet ?

A partir de ces critères de choix de statut pour faire du business sur Internet, vous pouvez mieux comprendre ce qui pourrait correspondre à vos besoins et à votre projet.

Le statut d’auto-entrepreneur

Dès lors qu’on souhaite créer une entreprise, l’on pense toujours que cela va coûter beaucoup d’argent. Ainsi, vous pourrez avoir peur de vous lancer et de ne pas réussir. Toutefois, le statut d’auto-entrepreneur ne coûte rien lorsque les démarches de création sont effectuées sur Internet, notamment sur le site officiel de l’auto-entrepreneur.

En effet, il est facile de démarrer et de fermer son activité et cela vous coûte 0 euros. En général, il vous faut 3 semaines pour entrer dans la légalité. Personnellement, c’est le statut que je recommande pour tester un projet entrepreneurial ou pour faire de son business en ligne un complément de revenus. Mais comme énoncé plus haut, vous devrez souscrire une assurance responsabilité civile pro.

L’entreprise individuelle

Il convient de noter que dans le statut d’auto-entrepreneur (appelé également micro-entrepreneur), il existe un certain plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser. Donc, logiquement, dès lors que vous dépassez le seuil, il faut changer de statut. Et vous avez le choix entre l’entreprise individuelle et la société.

Premièrement, si vous prévoyez encore de partir seul dans cette aventure, vous pouvez choisir l’entreprise individuelle. Par contre, si vous êtes obligé de solliciter l’aide d’un associé, il faut orienter votre choix vers d’autre statut pour faire du business sur Internet.

L’avantage de l’entreprise individuelle réside dans la simplicité de la comptabilité et dans le versement de l’impôt sur le revenu et non sur la société. Et pour cause, l’entreprise et l’entrepreneur ne font qu’une seule entité.

La société

Il existe un certain nombre de statuts juridiques que vous pouvez choisir en tant que société :

  • L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ;
  • La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) ;
  • La SARL (Société À Responsabilité Limitée) ;
  • La SAS (Société par Actions Simplifiée) ;

Je tiens à vous dire qu’il n’existe pas de meilleur ou de mauvais choix de statut pour faire du business sur Internet. Cela dépend notamment des critères énoncés plus haut. Mais en outre, il faut également tenir compte des revenus et des dividendes que vous prévoyez de prendre.

Dans le cas d’une société, l’idéal est de vous faire accompagner par un professionnel comme un expert-comptable ou un avocat spécialisé. Sinon, je vous conseille également de simuler le calcul des cotisations sociales et l’impôt sur les sociétés afin d’avoir une idée sur le statut le plus avantageux pour votre projet entrepreneurial sur Internet.

Le VDI (Vendeur à Domicile Indépendant)

Je fais exprès de mentionner ce statut pour faire du business sur Internet, car c’est souvent le choix des personnes qui veulent se lancer dans le MLM. C’est un statut qui est soumis à un régime spécifique et dédié à toute personne qui souhaite faire de la vente directe.

Je ne vais pas m’attarder sur ce statut, parce que je ne le conseille pas. Point barre ! Dans ce statut, vous n’êtes pas rattaché au Régime social des indépendants (RSI), vous ne cotisez pas à la formation professionnel et enfin, vous n’êtes pas limité sur le nombre de trimestres à valider avant de bénéficier de vos droits à la retraite.

Dans tous les cas, je vous invite à parcourir mon blog pour découvrir en détail les avantages et les inconvénients des statuts les plus prisés lorsqu’on fait du business sur Internet. A savoir : l’auto-entrepreneur, l’entreprise individuelle et la SASU. Encore une fois, il n’existe pas de réponse exacte sur le meilleur choix de statut, car c’est à considérer au cas par cas. Je vous invite maintenant à me poser vos questions si vous en avez. Laissez-les dans les commentaires !